11 Mar

BJN#123 – Dis, c’est vrai que l’alcool, c’est diurétique ?

The diuretic action of alcohol in man

Merci àJean-Philippe Bertocchio, en mobilité à Houston, past-president du CJN, pour cette synthèse bibliographique. Vous aussi, n’hésitez pas à nous envoyer vos lectures !

Introduction

16s7361b Pas Table Accrocher Carrefour À Métal Balcon 8wPnOk0

Qui n’a pas eu cette question par un externe, surtout les vendredis matins ou lors des soirées de fin de stage ? En tant que physiologiste, si je ne l’ai pas eu 100 fois, je ne l’ai jamais eue… La question vient sans doute de cette impression (fort désagréable) de « parce que quand je bois une bière [NDLR prendre une intonation de conséquence], j’ai toujours l’impression de pisser plus que ce que j’ai bu, et puis après j’ai l’impression d’être déshydraté(e) ». On associe souvent cette question à la bière mais qui n’est probablement pas le meilleur exemple : sa concentration en alcool est si faible qu’il faut en boire de grands volumes avant d’avoir un effet sur la diurèse. Cela dit, cette expérience, on l’a tous (ou presque) faite sur soi-même avec d’autres alcools (plus « forts »), bien qu’on n’ait pas toujours été tout à fait en condition de réaliser un bilan entrées/sorties optimal… On a tous (ou presque) eu aussi cette impression de « déshydratation » (qu’on imagine intracellulaire) et qu’on associe souvent aux céphalées post-imbibition… Pour répondre à cette épineuse question, il faut remonter aux années 40 et se rendre en Angleterre.

Patients/matériels et méthodes

5 sujets sains ont été étudiés, à qui ont été administrées différentes concentrations d’alcool (dérivé du cidre) oralement mais dont le volume de dilution était le même (afin de prévenir un effet volume, comme dans la bière). Chez un des sujets, l’effet d’une injection d’extraits hypophysaires avant l’imbibition d’alcool a été étudié.

Résultats

Le débit urinaire après ingestion d’alcool est proportionnel à la quantité (pas au volume) d’alcool ingéré. Cet effet est complètement prévenu par l’injection d’extraits hypophysaires.

Conclusion

Il existe une diurèse induite par l’alcool qui n’est probablement pas liée à un effet sur l’épithélium rénal (plutôt un effet inhibiteur sur l’hypophyse).

Les plus du papier

  • Effet en « vie réelle » (ingestion orale d’alcool même si le cidre peut se discuter…)
  • Prévention du phénotype par l’extrait hypophysaire

Les critiques

Cela dit, d’autres études par la suite (dans les années 50) ont bien montré (avec du whisky !) qu’il y avait un effet aquarétique (augmentation de la clairance de l’eau libre) et anti-natriurétique (Rubini et al. JCI 1955) qui était probablement liée à une inhibition de la sécrétion d’ADH et une redistribution des compartiments liquidiens dans l’organisme.

On peut donc répondre à nos étudiants qu’il ne s’agit pas d’un diurétique (au sens strict du terme, le diurétique – salidiurétique – augmente l’excrétion urinaire de chlorure de sodium) mais d’un inhibiteur de la sécrétion hypophysaire. Reste à savoir si le mécanisme est hypophysaire pur ou hypothalamique…


Articles connexes

25 Juin

BJN#91 – Hypertension : aller chez le coiffeur est plus efficace qu’aller chez le médecin !

Convertible Canapé Lit Canapé Convertible Beige Convertible Canapé Canapé Beige Lit Lit Beige OkPiuZTX

A Cluster-Randomized Trial of Blood-Pressure Reduction in Black Barbershops Merci à Aurélien Lorthioir, Néphrologue à Paris et membre du conseil scientifique du CJN,... lire la suite

11 Fév

BJN#120 – Epuration extra-rénale au cours du choc septique : le timing IDEAL

Merci à Mickaël Bobot, Néphrologue à Marseille, membre du conseil scientifique du CJN, pour cette synthèse bibliographique. Vous aussi, n’hésitez... lire la suite

BJN #28 : Quoi de neuf en 2016 ?

Pour ce nouvel opus de la BJN, un petit tour des études marquantes en 2016 coté Néphro Clinique, réalisé... lire la suite

20 Avr

BJN : La Biblio des Jeunes Néphrologues #4

Le Club des Jeunes Néphrologues vous propose, chaque semaine, un article ancien ou récent à lire et faire lire. N’hésitez... lire la suite

03 Oct

Les jeunes néphrologues publient #SFNDT2018: Etude de l’immunité cellulaire non spécifique des patients atteints d’un syndrome néphrotique par un test à l’interféron gamma

Le CJN s’attache à mettre en avant les travaux scientifiques de ses membres et de la jeune génération néphrologique.... lire la suite

16s7361b Pas Table Accrocher Carrefour À Métal Balcon 8wPnOk0
16s7361b Pas Table Accrocher Carrefour À Métal Balcon 8wPnOk0
13 Mar

Les jeunes Néphrologues publient #12 : Vancomycin-Associated Cast Nephropathy.

Le CJN s’attache à mettre en avant les travaux scientifiques de ses membres et de la jeune génération néphrologique.... lire la suite

Ikea Chambre Rangements Coucher Chambre À Rangements 4qARLc5j3
23 Jan

BJN#26 : De la pertinence de la calcémie corrigée

Pitfalls of Measuring Total Blood Calcium in Patients with CKD #cjneph L’objectif de l’étude est d’évaluer la pertinence de la... lire la suite

BJN#78 Le match de la compatibilité !

Class II Eplet Mismatch Modulates Tacrolimus Trough Levels Required to Prevent Donor-Specific Antibody Development Introduction En transplantation rénale, compte-tenu des risques... lire la suite

13
Nov

BJN#62 Le Belatacept : la panacée pour les mauvais greffons ?

Early Conversion to Belatacept in Kidney Transplant Recipient with Low Glomerular Filtration Rate En 2010, les études BENEFIT et BENEFIT-EXT... lire la suite

03 Juin

BJN#134 – Place du Myfortic dans le syndrome néphrotique (MSN Study)

An open-label randomized controlled trial of low-dose corticosteroid plus enteric-coated mycophenolate sodium versus standard corticosteroid treatment for minimal change... lire la suite